AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't rain on my parade ! (Aneta)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aneta Ambrose

avatar

Messages : 18
Crédits : Lux Aeterna (vava); Crakle Bones (signa)
Pseudo/Prénom : Astarté ✶
Avatar : Blake Awesome Lively

TANGO NOCTURNE ◐
Age : 29 ans.
Occupation : Ancienne contrebassiste, elle donne des cours de musique bénévolement et compose/écrit à ses heures perdues.
Boisson favorite : Le Long Island Iced Tea, ce nouveau coktail aux airs de thé glacé.

MessageSujet: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Lun 16 Oct - 3:09


UNKNOW.

Aneta « Nita » Ambrose
She was the type to fall in love with the moon, and everything that was beautifully unreachable.

AGE › 29 années qu’elle n’a pas vu passer. Peut-être ferra-t-elle plus attention à la décennie à venir. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ›  " 27 septembre 1901; Chicago" selon le livret de famille. S’il n’y a aucun doute sur le lieu, la date reste néanmoins sujette à discussion. Sa mère ayant accouché dans la mansarde insalubre qui lui servait de domicile, il a fallu quelques temps à cette dernière pour déclarer la naissance aux autorités compétentes.  NATIONALITÉ › Américaine selon ses dires, on passera sur ce prénom aux accents slaves et  la faculté qu’elle a à jurer en polonais. ÉTAT CIVIL › Epouse comblée dans un mariage blanc. OCCUPATION › Anciennement contrebassiste dans un jazz-band féminin, elle se contente désormais d’enseigner la musique aux enfants du voisinage. Elle compose parfois, sans trop d’entrain, et écris souvent, en cachette. La vérité, c’est que sa principale occupation consiste à se demander à quoi rime tout cela. GROUPE › Perverted souls

☾ meet Aneta Ambrose
Elle était de nature fantasque, un peu folle sur les bords ; totalement désinvolte et purement imprévisible. Avec ses cheveux en bataille, elle jouait les naïves, les écervelées, cachant sous un masque d’insouciance ses pensées les plus sombres. Elle n’était pas de celles qui partageaient leurs soucis ou, plus simplement, s’attardaient dessus. Elle, elle préférait rigoler, affichant un de ces sourires comme seules certains en avaient le pouvoir : Un sourire lumineux, un peu cabossé, impertinent, grossier, sincère...Elle pensait qu’elle n’était pas faite pour la souffrance et que le malheur enlaidissait. Qu’il fallait se battre, en crever peut-être mais surtout continuer à rigoler. Elle pensait que le monde, la vie en général, n’était qu’une farce, une vaste farce et qu’il fallait en profiter. Aneta, c’était une imbécile heureuse. Le genre à se jeter habillée dans une piscine ou porter un pantalon simplement parce qu’elle le pouvait. Une égoïste surtout, mesurant à peine l’impact de ses actions. Son sens aigu de la provocation, elle l'assumait, le portant telle une armure censée l’aider à avancer. Sa mère en tout cas, pensait qu’elle irait loin. Longtemps, la vielle polonaise l’avait vue pianiste ou danseuse étoile. Elle lui avait appris elle-même la musique, espérant que cela lui ouvrirait les portes d'un conservatoire quelconque. Sans aucun regret pourtant, Aneta avait tourné le dos au violon et au piano pour se pencher vers la contrebasse : Quatre cordes qu’elle avait appris à pincer dans les getthos noir de chicago. « On y comprend mieux la musique qu'ailleurs » qu’elle disait, se moquant bien des interdits sociaux et du « qu’on dirat-on ».  Son sourire éternel aux lèvres, elle arborait un délicieux parfum de scandale, qui ne semblerait jamais la quitter.

☾ smoke gets in your eyes

Il s'agit ici de donner des réponses relativement développées à ces questions. Vous pouvez rédiger les réponses à la première ou à la troisième personne, c'est comme bon vous semble. N'hésitez pas à vous appuyer sur ces réponses par la suite, lors de l'élaboration de liens ou même dans vos sujets.

COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE BODY AND SOUL ?
C’était quelques temps après son mariage et accessoirement, quelques jours après son vingt-et-unième anniversaire. Edd, l’heureux élu, y avait ses habitudes. Le Body And Soul n’était peut-être pas encore le monument qu’on connait mais une base solide de noceurs composait déjà sa clientèle. Edd et ses amis y avaient pris place le soir de l’ouverture et n’avaient, en quelques sortes, plus jamais quitter le lieu, point d’ancrage de leurs nuits de débauche. Il était donc impensable que Nita n’y mette pas les pieds, rituel indispensable pour faire parti de la bande. Une intronisation en sorte.

LE FRÉQUENTEZ-VOUS ET DEPUIS COMBIEN DE TEMPS ?
Ses anniversaires et ceux des autres, les nouvel-an, les fiançailles, les mariages parfois ; depuis ses vingt-deux ans, Nita fête la plupart des événements au Body And Soul. L’endroit a été le témoin de ses instants de réjouissance, cristallisant en ses murs la plupart de ses souvenirs. La jeune-femme y trouve un « foyer » lors des moments magiques, et depuis peu, un « refuge » lors des moments de doutes.

QUE PENSEZ-VOUS DE CE QU'IL S'Y PASSE ?
La même chose que dans la plupart des speakeasy ? L’ironie c’est qu’en arrivant à La Nouvelle-Orléan, Aneta avait cru échapper à ce genre d’endroit, espérant le temps d’un instant, se construire une identité plus vertueuse. Naïve, elle l’était surement. Après-tout, Edd ne l’avait-il pas rencontrée dans le même genre de bouge ?
A l'époque où les doigts menus de la blonde frappaient encore les cordes d’une vielle contrebasse, les clubs comme le Body And Soul étaient les seuls où se produisait son jazz-band. A travers l'atmosphère délétère,  se distinguait à peine sa silhouette gracile. Nita elle, s'en moquait un peu,  évoluant dans son élément.  A dire vrai, son âme entière semblant appartenir à ce genre de lieu.
La scène avait séduit un jeune-homme dans la salle, le même qui quelques jours plus tard, allait devenir son mari.
Qu’avait-il donc de surprenant à ce que ce dernier la traîne à nouveau dans ce genre d’endroit ? Nita est une habituée des bars clandestins et s’il y a quelque chose à dire sur le Body And Soul, c’est qu’il n’échappe pas aux règles qui régissent ce genre de d'endroit. La vérité, c’est qu’il n’y aucune réelle différence entre l’intérieur et l’extérieur de ce lieux. C’est ici comme ailleurs : La pègre fait ses affaires, les riches ferments les yeux et les plus vulnérables trinquent.

CONSOMMEZ-VOUS DE L'ALCOOL ?
La question la ferrait surement mourir de rire. En théorie non, elle ne boit pas d’alcool, plus personne ne le fait depuis 1919 d’ailleurs. En pratique, elle se tapait de la mauvaise gnôle à 15 ans déjà. Il fallait au moins ça pour survivre au froid de Chicago. Avec le temps, la liqueur de patate a été remplacée par des alcools aux noms suaves et des cocktails raffinés. Mais le principe reste le même.

QUELLE RELATION ENTRETENEZ-VOUS AVEC LES RÉSEAUX MAFIEUX ?
Plus aucunes, et elle espère que ce sera le cas longtemps. La fin de son adolescence, elle l’a passée dans les bras de quelques pontes de Chicago. Des types peu fréquentables mais qui au moins, avaient la décence de nourrir la gamine sans le sous qu’elle était. Ses yeux de biche ne suffisant pas toujours à stimuler leur générosité, il n’était pas rare qu’elle réalise « quelques courses » pour eux. Dotée d’une moralité plus que douteuse, ça ne la dérangeait pas de fermer les yeux sur certains agissements, tant qu’une liasse de billet l’attendait à la fin. Bien sûr, tout cela appartient au passé. C’est une femme mariée aujourd’hui. Bon, peut-être pas aussi respectable qu’elle aimerait le faire croire, mais elle aime à penser que tout cela est derrière elle.


☾ all the things you are

✶POLISH VILLAGE, CHICAGO. Sa mère était une brindille. Un bout de bois aussi sec que cassant, rêche de l’intérieur comme de l’extérieur. Aneta la regardait parfois, à la dérobé, quand cette dernière semblait plonger dans ses pensées : c’était un fantôme grisâtre, insipide, dénué de tout intérêt physique. Elle semblait étrangère à l’amour et de façon générale, à tout ce qui aurait pu la distraire de son labeur journalier. Ses postes et missions changeaient régulièrement, évoluant au fil des jours, mois, saisons. Jamais pourtant, ils ne lui rapportaient salaire décent, se composant toujours des quelques dollars que constituaient le loyer de la vielle mansarde où elles logeaient sa fille et elle.
Lorsqu’elle en parlait, Aneta l’appelait, dans un humour teinté à la fois de tristesse et de mépris, « La vielle polonaise ». L’enfant savait qu’elle n’était pourtant point si âgée, avoisinant selon toute logique le début de la trentaine. Mais son physique anguleux, ses doigts noueux et son visage éteint lui donnaient des airs de squelette, son attitude plus que son corps, marqué par ce qui avaient dut être des siècles de souffrance. De l’intérieur, elle était morte et Aneta n’en savait ni le pourquoi, ni le comment. Sa mère était une tombe, gardant au fond d’elle tous ses souvenirs et évitant, de façon violente parfois, tout sujet antérieur à leur vie aux Etats-Unis. Des origines, la gamine ne connaissait que sa propre naissance, arrivée quelques mois après le départ de Varsovie. Le reste ressemblait à un trou béant vers lequel, il était interdit de lorgner. Pour elle, la Pologne n’était qu’un récit, faible écho de ce que les autres immigrés du quartier avaient bien voulu lui raconter car de tout temps, elle n’avait connu que les murs sales de Polish Village. Elle était née dans le vieil hôtel qu’elles habitaient et qui, depuis lors, n’avait cessé de se délabrer. « Le château de la précarité » qu’elle disait, les autres habitants étant tout aussi mal lotis qu’elles.
Mais ça ne durerait pas toujours, elle le savait, sa mère le lui avait promis. Une promesse silencieuse qui s’écoutait sur les cordes d’un vieux violon et les touches jaunâtres du piano de la résidence. Sa mère lui apprenait la musique depuis son plus jeune-âge, plaçant en elle, des rêves fous aux origines troubles.

✶RIVER NORTH, CHICAGO. A River North, tout le monde connaissait le 27 de la rue Franklin. En apparence, le bâtiment n’avait pourtant rien de particulier : Une construction cubique en brique rouge, dotée d’une façade sale et de fenêtres étriquées. Il n’était pas particulièrement avenant et nombre de piétons préféraient passer leur chemin devant ce qui ressemblait à une ruine. Mais contrairement aux autres immeubles, il avait ce petit quelque chose qui le différenciait et qui ramenait la vie dans le quartier ouvrier. Régulièrement, s’échappait du dernier étage, un tintamarre à en réveiller les morts tandis que sur le perron, défilaient des individus tous plus douteux les uns que les autres. L’appartement d’où s’échappaient rire, musique et chansons paillardes appartenait à un quelconque bonnet de la pègre local qui, en échange de bons et loyaux services, le louait gracieusement à une certaine miss Ambrose.
A l’époque, Aneta venait tout juste de remplacer son Wojtowicz familiale par un patronyme aux consonnances plus…américaines. L’initiative lui avait été suggérée par son chef d’orchestre, qui pensait qu’elle n’irait nulle-part avec un nom de famille aussi difficilement prononçable. En rentrant dans le jazz-band, elle avait été sommée de trouver quelque chose de plus clinquant, plus glamour en dépit du fait que jamais elle ne serait connue individuellement. Ambrose s’était imposé de lui-même, au détour d’une affiche publicitaire ou d’une réclame commerciale. 4 soir sur 7, elle montait sur scène au côté d’autres filles et faisait vibrer Speakeasey et autres bars clandestins sur des notes de swing.  Qu’elle soit encore mineure était bien sûr, la dernière des irrégularités au milieu de l’alcool qui coulait à flot et du fait que, la plupart des établissements où elle se produisait était tenue par la mafia locale. Elle évoluait dans un environnement délétère qui, loin de la surprendre ou l’effrayer devait la conduire vers un avenir meilleur. Sa première victoire avait été de quitter Polish Village, la tête haute malgré ses 15 dollars en poche et les hurlements de sa mère qui la traitait de suka. Peu de temps avant, battant les cils et se mordant la lèvre, elle avait réussi à négocier une chambre de bonne pour un loyer plus que décent, le même qui quelques semaines plus tard, allait se mettre à accueillir tous les fêtards que comptait le nord de la ville. Elle était frivole, plutôt jolie et dotée d’un tempérament assez culoté pour obtenir ce qu’elle voulait sans trop agacer les truands qu’elle fréquentait.

✶VILLAGE ST.GEORGE, BATON ROUGE. Assurément, c’était le mariage le plus triste auquel elle n’avait jamais assisté. Elle qui n’avait que rarement mis les pieds dans une église, se tenait là, face à tous ces bancs vides, admirant le dépouillement de la pièce. Devant elle, un faible rayon mettait en évidences quelques particules dansantes. Moins qu’intéressée par la prêche du pasteur, Aneta s’extasiait sur cette poussière en suspension, seule animation de la cérémonie. Tout, dans l’air ambiant, respirait la froideur et la morosité. Et il y avait en cela, quelque chose d’extrêmement pathétique dans la mesure où il s’agissait de ses propres épousailles.
Passant rapidement la main sur son visage, elle voulut se ressaisir, essayant de se convaincre qu’un trop plein d’émotion altérait ses émotions et ses désirs. Ça l’avait pris devant le temple, avant même qu’elle ne passe les portes du lieu sacré. Devant ce bâtiment blanc, tout de sobriété et de piété construit, une certaine mélancholie s’était abattue sur elle. Serrant le bras de son témoin -quasi inconnu rencontré la veille- a défaut de celui d’un père qu’elle n’avait jamais connu, elle s’était avancée vers l’autel, sourire éclatant et cœur tambourinant. Au loin, l’attendait son fiancé, toujours aussi fringant, toujours aussi insouciant. Ils n’avaient pour vœux que leurs dégoûts respectifs des convenances et leur liberté chérie. Au moment de dire oui pourtant, Aneta tremblota, se disant qu’elle était peut-être en train d’aliéner la sienne. Le sourire éclatant d’Edd chassa néanmoins ses doutes. Il fallait avouer qu’en tant que femme, ce monde était quand même bien plus facile avec une bague au doigt.
Elle l’avait rencontré quelques jours plus tôt, tandis que le Jazz-Band se produisait dans LE bar de Bâton rouge. Avec les années, cet étrange orchestre composé exclusivement de fille avait fini par jouir d’une certaine notoriété dans les milieux clandestins, sans pour autant dépasser les frontières du nord-est. C’était la première fois que l’orchestre avait droit à une tournée de si grande envergure, passant de l’état de Washington, à la Californie, faisaient halte en Louisiane avant de finir leur périple en Floride. Nita elle, n’atteindrait pourtant jamais les terres de Tallahassee. Le soir même de leur représentation à Bâton Rouge, un gentleman désenchanté lui avait demandé sa main, après quelques pas de Charleston endiablé.
Edd et Nita, c’était une évidence, les incarnations même d’une jeunesse narcissique, désorientée, en proie à l’ennuie sous sa forme la plus violente. Habités du même nihilisme et de cette féroce envie de vivre, ils s’étaient adorés dès la première nuit, dès la première seconde. En quelques heures, la question du mariage avait été réglée, dans un coup de tête, comme un pied de nez à la société.
Ils étaient probablement la pire idée qu’elle n’avait jamais eue, mais sur le coup ça lui avait fait rire. Ils ne s’aimaient pas mais ensemble, elle en était sûre, ils feraient de grandes choses.

✶URSULINES AVENUE, NOUVELLE-ORLEAN. Le petit Billy ne prendrait plus ses cours de piano avec elle. Sa mère était en train de le lui annoncer, le visage contrit et les yeux fuyants. Elle bégayait, cherchait des excuses, se tordant les mains dans tous les sens…Aneta la regardait sourire aux lèvres et peur au ventre. Elle savait. Elle en était sûre, elle savait. Elle avait dû la voir sortir de la clinique ou peut-être, était-ce le médecin lui-même qui en avait parlé. Aussitôt, la douleur ressurgit entre ses jambes et les souvenirs de son avortement lui revinrent en mémoire. Si cela s’apprenait, elle était foutue, et la carrière toute naissante de son mari également.
Plongée dans ses pensées, elle n’entendit que vaguement la voisine lui demander si Edd était à la maison, avant de lui avouer ce qui la tracassait tant. Bonne comédienne, la blonde s’empêcha de lâcher un soupir de soulagement en entendant les explications de son interlocutrice : Elle se faisait simplement du souci pour elle, les rumeurs allant bon train sur la carrière de son écrivain d’époux, et ses supposées aventures. Plusieurs fois, on l’avait vu en compagnies de charmante créature tandis qu’Aneta, assumait parfaitement son rôle de « femme bafouée ». En vérité, Edd et elle avaient leurs arrangements. Chacun vaquait à ses occupations sans que l’autre, n’y interfère de façon plus qu’amicale. Ce principe très simple, constituait le ciment-même de leur relation et l’illusion qui leur permettait de s’afficher en société comme monsieur et madame perfection.
Un auteur talentueux et sa fantasque épouse. Un couple charmant composé de gens bien sous tous rapports. On les invitait aux diners en espérant que l’un, lirait quelques échantillons de ses écrits et que l’autre, régalerait les invités de ses anecdotes sur la vie mondaine. Elle était très drôle à ce qu’on disait, assez pour écrire un livre. On lui lançait l’idée parfois, sans grande conviction, sachant que la place d’une femme n’était pas devant une feuille blanche et que le génie du couple était le mari. Elle avait déjà assez à faire avec sa place d’épouse bien. Que pouvait-elle demandez de plus ?
Une fois la porte de l’appartement refermée, Aneta ne put s’empêcher de glisser une cigarette entre ses lèvres et pousser un long soupir d’ennui. Sa vielle contrebasse prenait la poussière dans une pièce reculée du foyer et sur la table basse, trônait des partitions inachevées.  Effectivement, que pouvait-elle demandez de plus que d’être le faire-valoir d’Edd ?


☾ the way you look tonight

PSEUDO/PRÉNOM › Astarté/ Julie  
PRÉSENTATION PERSONNELLE › Vingt-quatre ans, toutes mes dents (pour le moment du moins…). Je partage mon temps entre l’ouest de la France (Bretagne represant) et la région parisienne. En IRL, je suis rédactrice web et quand je dois pas bosser pour manger bah…j’fais du RP    !
FRÉQUENCE DE CONNEXION › 7j/7
AVATAR › Blake Lively
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? › Sur le root-top d'obsession, en cherchant désespérément un fofo pour lequel j’aurais un coup de cœur
MOT DE LA FIN › Je l'ai pas assez crié depuis mon arrivée mais je crois bien que j'suis amoureuse de ce forum    ! Gros coup de cœur pour l’univers, le contexte…bref, ça doit être ça l’amour au premier regard   . En espérant que tout plein d'autres membres viennent remplir les tabourets du Body and Soul  


Dernière édition par Aneta Ambrose le Ven 20 Oct - 17:42, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel Keller
♔ queens of the night
avatar

Messages : 956
Crédits : MOONY
Pseudo/Prénom : Mariko
Avatar : Phoebe Tonkin

TANGO NOCTURNE ◐
Age : vingt-cinq ans
Occupation : aspirante femme du monde, actuellement femme de chambre (hôtel blanche) ; escroc à ses heures perdues.
Boisson favorite : bloody mary - elle en aime surtout le nom.

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Lun 16 Oct - 8:00

Ohh la belle Blake, très bon choix, elle correspond bien à l'ambiance il faut dire. I love you
Je suis très intriguée par ton début de fiche, hâte d'en voir plus!
Très bonne continuation à toi, n'hésite pas en cas de question/souci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bodyandsoul.bbactif.com http://bodyandsoul.bbactif.com/t305-isobel-en-cette-heure-de-spleen-et-d-ennui
Aneta Ambrose

avatar

Messages : 18
Crédits : Lux Aeterna (vava); Crakle Bones (signa)
Pseudo/Prénom : Astarté ✶
Avatar : Blake Awesome Lively

TANGO NOCTURNE ◐
Age : 29 ans.
Occupation : Ancienne contrebassiste, elle donne des cours de musique bénévolement et compose/écrit à ses heures perdues.
Boisson favorite : Le Long Island Iced Tea, ce nouveau coktail aux airs de thé glacé.

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Lun 16 Oct - 12:53

Ohlala, ça me rassure tellement ce que tu me dis là, je crois bien avoir passé ma journée d'hier à chercher l'avatar parfait et je suis encore toute hésitante pour Blake  ! Mais banco pour la p'tite blonde du coup !
Le forum est une perle et le contexte à l'air tellement prometteur ! Merci encore pour les encouragements, j'essaye de finir cette fichounette au plus vite !

_________________
Un sourire qui défiait -ou semblait défier - brièvement le monde entier, puis se focalisait sur vous comme s'il vous accordait un préjugé irrésistiblement favorable. Qui vous comprenait dans la mesure exacte où vous souhaitiez être compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel Keller
♔ queens of the night
avatar

Messages : 956
Crédits : MOONY
Pseudo/Prénom : Mariko
Avatar : Phoebe Tonkin

TANGO NOCTURNE ◐
Age : vingt-cinq ans
Occupation : aspirante femme du monde, actuellement femme de chambre (hôtel blanche) ; escroc à ses heures perdues.
Boisson favorite : bloody mary - elle en aime surtout le nom.

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Lun 16 Oct - 23:30

Ooooh merci de tes compliments
Tu peux en être heureuse, c'est un excellent choix! Au plaisir de te lire très vite I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bodyandsoul.bbactif.com http://bodyandsoul.bbactif.com/t305-isobel-en-cette-heure-de-spleen-et-d-ennui
Gasparo Marchesi

avatar

Messages : 78
Crédits : class whore
Pseudo/Prénom : Patchulea / Léa
Avatar : Milo Ventimiglia

TANGO NOCTURNE ◐
Age : 38 ans
Occupation : Responsable de la sécurité au Body and Soul
Boisson favorite : Irish whiskey (neat)

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Jeu 19 Oct - 15:40

Blake a effectivement toute sa place au B&S!
Bienvenue! Je n'ai pas encore eu le temps de lire toute ta fiche, mais si Nita (j'adore le prénom/diminutif soit dit en passant) a eu des liens avec la mafia (même si c'est celle de Chicago), ça pourrait être intéressant de construire un lien là-dessus si le coeur t'en dit! D'autant plus si c'est une régulière du club.

_________________

WE ALL HAVE TO DECIDE FOR OURSELVES HOW MUCH SIN WE CAN LIVE WITH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bodyandsoul.bbactif.com/t341-sparo-o-in-this-world-of-ours-the-sparrow-must-live-like-a-hawk-if-he-is-to-fly-at-all#4795 http://bodyandsoul.bbactif.com/t308-sparo-we-all-have-to-decide-for-ourselves-how-much-sin-we-can-live-with
Aneta Ambrose

avatar

Messages : 18
Crédits : Lux Aeterna (vava); Crakle Bones (signa)
Pseudo/Prénom : Astarté ✶
Avatar : Blake Awesome Lively

TANGO NOCTURNE ◐
Age : 29 ans.
Occupation : Ancienne contrebassiste, elle donne des cours de musique bénévolement et compose/écrit à ses heures perdues.
Boisson favorite : Le Long Island Iced Tea, ce nouveau coktail aux airs de thé glacé.

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Jeu 19 Oct - 17:20

Hahaha oui, je l'avoue je me suis  "un tout petit peu" laissée aller avec ce personnage ! Mais pour le lien, oui, oui et encore oui, le cœur m'en dit beaucoup même! Il nous faudra quelque chose de la mort qui tue ! Je viens te harceler dès que je fini cette fichounette

_________________
Un sourire qui défiait -ou semblait défier - brièvement le monde entier, puis se focalisait sur vous comme s'il vous accordait un préjugé irrésistiblement favorable. Qui vous comprenait dans la mesure exacte où vous souhaitiez être compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneta Ambrose

avatar

Messages : 18
Crédits : Lux Aeterna (vava); Crakle Bones (signa)
Pseudo/Prénom : Astarté ✶
Avatar : Blake Awesome Lively

TANGO NOCTURNE ◐
Age : 29 ans.
Occupation : Ancienne contrebassiste, elle donne des cours de musique bénévolement et compose/écrit à ses heures perdues.
Boisson favorite : Le Long Island Iced Tea, ce nouveau coktail aux airs de thé glacé.

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Jeu 19 Oct - 18:58

Ça y est, fiche terminé !
Bon, je m'excuse pour le DP mais, à mon corps défendant, je n'ai pas vu le sujet pour signaler les fiches

_________________
Un sourire qui défiait -ou semblait défier - brièvement le monde entier, puis se focalisait sur vous comme s'il vous accordait un préjugé irrésistiblement favorable. Qui vous comprenait dans la mesure exacte où vous souhaitiez être compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel Keller
♔ queens of the night
avatar

Messages : 956
Crédits : MOONY
Pseudo/Prénom : Mariko
Avatar : Phoebe Tonkin

TANGO NOCTURNE ◐
Age : vingt-cinq ans
Occupation : aspirante femme du monde, actuellement femme de chambre (hôtel blanche) ; escroc à ses heures perdues.
Boisson favorite : bloody mary - elle en aime surtout le nom.

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Lun 23 Oct - 21:32

Ooooh belle Aneta, toutes nos excuses pour l'attente, on a toutes les deux été très prises la semaine dernière. MAIS ta fiche est parfaite, Aneta est un superbe personnage que j'ai hâte de voir évoluer dans cet univers que tu as très bien su cerner. Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bodyandsoul.bbactif.com http://bodyandsoul.bbactif.com/t305-isobel-en-cette-heure-de-spleen-et-d-ennui
Gasparo Marchesi

avatar

Messages : 78
Crédits : class whore
Pseudo/Prénom : Patchulea / Léa
Avatar : Milo Ventimiglia

TANGO NOCTURNE ◐
Age : 38 ans
Occupation : Responsable de la sécurité au Body and Soul
Boisson favorite : Irish whiskey (neat)

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Lun 23 Oct - 22:16

(Ta fiche terminée était vraiment un plaisir à lire, n'hésite pas à me MP ou à passer dans ma fiche de lien ! )

_________________

WE ALL HAVE TO DECIDE FOR OURSELVES HOW MUCH SIN WE CAN LIVE WITH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bodyandsoul.bbactif.com/t341-sparo-o-in-this-world-of-ours-the-sparrow-must-live-like-a-hawk-if-he-is-to-fly-at-all#4795 http://bodyandsoul.bbactif.com/t308-sparo-we-all-have-to-decide-for-ourselves-how-much-sin-we-can-live-with
Aneta Ambrose

avatar

Messages : 18
Crédits : Lux Aeterna (vava); Crakle Bones (signa)
Pseudo/Prénom : Astarté ✶
Avatar : Blake Awesome Lively

TANGO NOCTURNE ◐
Age : 29 ans.
Occupation : Ancienne contrebassiste, elle donne des cours de musique bénévolement et compose/écrit à ses heures perdues.
Boisson favorite : Le Long Island Iced Tea, ce nouveau coktail aux airs de thé glacé.

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Mar 24 Oct - 0:29

ENFIN    !!!! La fille qui jette à peine de l'huile sur le feu. Merci à vous deux pour vos compliments, ça me fait infiniment plaisir ! (Et oui mon petit Sparo, je viens de ce pas te harcelleeeer !)

_________________
Un sourire qui défiait -ou semblait défier - brièvement le monde entier, puis se focalisait sur vous comme s'il vous accordait un préjugé irrésistiblement favorable. Qui vous comprenait dans la mesure exacte où vous souhaitiez être compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel Keller
♔ queens of the night
avatar

Messages : 956
Crédits : MOONY
Pseudo/Prénom : Mariko
Avatar : Phoebe Tonkin

TANGO NOCTURNE ◐
Age : vingt-cinq ans
Occupation : aspirante femme du monde, actuellement femme de chambre (hôtel blanche) ; escroc à ses heures perdues.
Boisson favorite : bloody mary - elle en aime surtout le nom.

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   Mar 24 Oct - 17:22

Haha non mais tu as raison on a un peu traîné, mais on est ravies de t'avoir parmi nous
Je suis opé pour un lien aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bodyandsoul.bbactif.com http://bodyandsoul.bbactif.com/t305-isobel-en-cette-heure-de-spleen-et-d-ennui
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't rain on my parade ! (Aneta)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't rain on my parade ! (Aneta)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands
» Présentation de Blue Rain
» Heavy Rain [mission]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Body and Soul :: PREAMBULE :: Password, please ? :: Vous pouvez entrer.-
Sauter vers: